Lorsque vous étudiez en vue de l’Examen de Citoyenneté Canadienne, plusieurs tests simulés peuvent faire la différence entre réussir et échouer. Une partie du défi consiste à apprendre toutes les informations – mais l’autre partie est de savoir comment choisir correctement les réponses à choix multiples.

Il est plus facile de choisir parmi quatre réponses possibles que d’écrire les vôtres, mais cela peut aussi être déroutant.

Fais attention:

Parfois, on croit connaître la réponse, mais on se laisse berner par d’autres choix.

Faire quelques tests de pratique vous aide à vous concentrer sur ce qui est important – et ignorer ce qui ne l’est pas.

Apprendre à lire la question

Les gens qui passent l’examen de citoyenneté canadienne supposent que vous avez étudié, mais ils veulent s’assurer que vous comprenez bien ce que vous avez lu.

Vous devez porter une attention particulière à la question et ne pas passer directement à la réponse.

En voici un exemple:

Dès que vous voyez les mots « provinces » et « territoires », votre esprit saute immédiatement au chiffre 13.

Mais regardez la question.

La bonne réponse est « b », et quelques tests simulés de tests vous apprennent à bien lire la question avant de choisir une réponse.

Familiarisation avec les réponses

Toutes les réponses « fausses » sont choisies pour une raison.

Beaucoup sont semblables à la bonne réponse, mais incluent une partie qui est destinée à vous induire en erreur si vous n’êtes pas sûr.

La réalisation de tests simulés vous aidera à identifier ces pièges.

En voici un exemple:

La bonne réponse est « d », mais « b » et « c » contiennent une partie de la bonne réponse.

Les pratiques entraînera votre cerveau à repérer ce schéma, qui apparaît dans de nombreuses questions.

Faites confiance à vos instincts

L’expérience a montré que la première réponse que vous choisissez est plus susceptible d’être la bonne.

Les personnes qui se questionnent et sont tentées par des réponses plus « intelligentes » échouent souvent.

En voici un exemple:

Si vous avez choisi « d », vous avez raison.

Mais beaucoup de gens regardent alors les réponses comme « b » et « c » et commence à douter d’eux-mêmes.

« Le Gouverneur Général » semble très important!

La réalisation de tests simulés vous donnera la confiance nécessaire pour choisir une réponse et vous y tenir.

Élimination des mauvaises réponses

Enfin, en passant des tests simulés lorsque vous étudiez pour l’Examen de Citoyenneté Canadienne, vous apprendrez comment éliminer les réponses lorsque vous êtes coincé.

En voici un exemple:

La première réponse parle de tondre votre pelouse, donc vous pouvez être sûr que ce n’est pas une question de citoyenneté (bien que cela puisse faire de vous un bon voisin!).

La deuxième réponse dit que vous devez adhérer à un parti politique, et vous savez que ce n’est pas possible.

La troisième mentionne qu’il ne pas jeter des ordures, et même si c’est important, cela fait partie de la protection de l’environnement – ce qui est aussi mentionné dans la même réponse, ce qui n’est probablement pas correct.

Après avoir éliminé les trois premiers, vous savez que la bonne réponse doit être « d ».

Quelques faits réels

Vos chances de réussir l’Examen de Citoyenneté Canadienne augmenteront considérablement si vous pratiquez avec des tests simulés.

Vous vous familiariserez avec le format du test, apprendrez à repérer les mauvaises réponses et entraînerez votre cerveau à lire correctement les questions.

Mieux encore, les tests simulés vous donneront l’élan de confiance dont vous avez besoin pour exceller au moment de prendre la vraie décision.

Categories: Étude