L’une des façons les plus importantes de se sentir membre de la société canadienne est d’obtenir la citoyenneté Canadienne. La citoyenneté n’est pas seulement une question de vote ou de passeport. C’est une façon de vous sentir vraiment chez vous dans votre pays d’adoption, et maintenant, le gouvernement Canadien facilite la tâche des jeunes de moins de 18 ans.

Avant juin 2017, les immigrants devaient être âgés d’au moins 18 ans avant de pouvoir présenter une demande de citoyenneté en leur nom propre. Désormais, les mineurs peuvent présenter une demande s’ils ont un parent Canadien, présenter une demande auprès d’un parent qui est résident permanent ou simplement présenter une demande par eux-mêmes.

Le plus récent changement au paragraphe 5 (1) de la Loi sur la Citoyenneté a été annoncé par le gouvernement le 18 février 2018. Il abaisse les frais de traitement des demandes de citoyenneté des mineurs de 530 $ à 100 $. Ceux qui ont présenté une demande après le 19 juin 2017 recevront un remboursement de 430 $, ce qui permettra à toute personne âgée de moins de 18 ans qui a présenté une demande de citoyenneté après la modification de la loi de payer les mêmes frais.

« Nous encourageons tous les immigrants, y compris ceux qui ont moins de 18 ans, à demander la citoyenneté canadienne et à profiter de tous les avantages qu’offre le fait d’appartenir à la société canadienne. Nous nous réjouissons du fait que ces modifications des frais faciliteront encore davantage l’accès à la citoyenneté pour les mineurs et réduiront le fardeau financier des enfants qui pourraient être vulnérables. »

L’honorable Ahmed Hussen, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté Tweet

La nouvelle capacité de présenter une demande, conjuguée à des frais moins élevés, fera une grande différence pour les enfants immigrants qui vivent sous la responsabilité des services sociaux. Il s’agit d’enfants qui ne sont plus sous la tutelle d’un parent qui pourrait présenter une demande de citoyenneté en leur nom. Maintenant, ils peuvent demander la citoyenneté par eux-mêmes. Les mineurs qui présentent une demande en leur propre nom n’ont pas à satisfaire aux mêmes exigences linguistiques et de connaissances que les adultes, mais ils doivent avoir été physiquement au Canada au cours des trois dernières années sur cinq. S’ils ont plus de 14 ans, on leur demandera éventuellement de prêter le serment de citoyenneté à la cérémonie.

Près de 20 % des nouveaux résidents permanents au Canada sont des enfants lorsqu’ils arrivent au pays. Malheureusement, des problèmes sociaux, économiques et culturels font en sorte que des centaines de personnes sont placées dans des centres de soins et des foyers temporaires avant d’atteindre l’âge de 18 ans. Le gouvernement Canadien reconnaît l’importance de la citoyenneté pour favoriser un sentiment d’appartenance et de sécurité chez tous les nouveaux immigrants. C’est pourquoi elle a pris ces mesures pour aider ses futurs citoyens les plus jeunes à devenir des membres permanents de notre société.

Le ministère de l’Immigration, des Réfugiés et de Citoyenneté et Immigration Canada collaborera avec les agences de garde d’enfants et les fournisseurs de services d’immigration pour faire en sorte que ces changements importants soient largement reconnus. On s’attend à ce que beaucoup plus de jeunes acquièrent maintenant la citoyenneté canadienne avant l’âge adulte et ne soient plus confrontés à un avenir incertain lorsqu’ils atteindront l’âge de la majorité.

Categories: Nouvelles